Largement plus récents que les imprimés, les points de contact audiovisuels datent notamment davantage de l’ère de la radio, du cinéma et de la télévision, et même de l’affichage électronique. Ces points de contact ont été d’une efficacité redoutable pendant de longues années et, à certains égards et en fonction de la population cible, le sont encore aujourd’hui. Ils ont cependant perdu du terrain avec la venue d’internet, des médias sociaux, des chaines spécialisées et aussi des enregistreurs numériques (avec lesquels on peut facilement passer les publicités). De plus, avec les années, la surexposition à ces multiples publicités aura généré un effet de saturation, poussant ainsi les auditeurs à utiliser de plus en plus les possibilités de les éviter, en plus de désensibiliser la population. En conclusion, il s’agit davantage aujourd’hui d’un moteur publicitaire destiné aux PME et aux grandes entreprises qu’à vous, travailleurs autonomes et très petits entrepreneurs.