Plus communément appelé SEA (search engine advertising) ou encore PPC (pay per click), le référencement payant est comme, avec le référencement organique, la deuxième lame d’un même ciseau. L’un et l’autre peuvent être efficaces, appliqués de manière individuelle, mais c’est ensemble, lorsqu’ils se complètent, qu’ils sont les plus redoutables. Mais il y a un problème majeur avec le PPC : il est très facile d’y engloutir des sommes faramineuses sans le moindre résultat. Pourquoi? Parce que Google (ne nommons que lui en raison de son presque monopole) fait son argent sur le nombre de clics, alors que pour vous, ce qui est rentable, c’est la conversion de ces clics en clientèle. Différence subtile vous allez dire, mais tout de même fondamentale, car dans son système AdWords, Google cherche à tout prix à vous vendre des clics. La qualité de ceux-ci n’est pas leur objectif. Ils font leur argent sur le nombre, pas sur vos profits. AdWords devient donc comme une pyramide à la Indiana Jones, dans laquelle les corridors sont parsemés de pièges pour vous faire payer plus. Pour éviter ces pièges, il faut connaître leur emplacement et savoir comment les désactiver.

Facebook
Facebook